Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/21/d473947833/htdocs/clickandbuilds/mariellenicolas/wp-includes/pomo/plural-forms.php on line 210
Galapagos, rencontres animalières dans l'archipel équatorien - marielle nicolas

marielle nicolas

Trekaventures autour du monde

Galapagos, rencontres animalières dans l’archipel équatorien

Séjour aux Galapagos (Equateur) du 18 au 30 septembre 2017

  • Santa Cruz
  • Isabela
  • San Cristobal
  • Annecdotes
  • Conseils hébergements et budget voyageurs

Dimanche 17 septembre 2017: Retrouvailles avec notre amie Cindy à Guayaquil en Equateur. En plus de nous faire le plaisir de venir jusqu’à nous, elle joue le rôle de la factrice en nous apportant des colis de Tarbes et de Perpignan remplis de victuailles préparées par nos familles, merci à tous!

Lundi 18 septembre 2018: En avant pour de superbes aventures sur les îles Galapagos tout les 3! Nous sommes tout exités de prendre l’avion (depuis notre arrivée à Ushuaia en février, nous avons circulé uniquement par des moyens terrestres). Nous avons l’impression de partir en vacances!

  • SANTA CRUZ

Nous attérissons sur l’île de Santa Cruz, île la plus peuplée de l’archipel, mais qui n’est habitée que sur une petite partie finalement. L’aéroport de Santa Cruz étant situé au Nord de l’île, nous découvrons un paysage désertique, une terre très rouge, des cactus et très peu de végétation, on se croirait sur Mars!

Nous traversons l’île en moins d’une heure de bus, et nous observons un changement radical de climat et de végétation. Le fort soleil du Nord de l’île est maintenant caché par une grosse brume fraiche, et une forêt d’arbres tropicaux apparait peu à peu. Des vaches broutent dans des champs bien verts, il fait humide par ici! La ville principale de Santa Cruz est Puerto Ayora, petite ville sympa avec de nombreux hotels et restaurants touristiques le long de la rue du port! Mais nous sommes en basse saison et nous croisons peu de touristes finalement. Nous trouvons une auberge avec cuisine un peu éloignée du port mais qui nous permet de découvrir la vie locale.

Notre premier contact avec les animaux se fait sur l’étal de poissons du port: Langoustes, pelicans , frégates, iguanes, otaries; tous sont intéressés par ce magnifique étal.

Etal du port de Santa Cruz avec les pélicans derrière qui attendent les morceaux

Langoustes énormes!

Le lendemain, pour notre première vrai journée sur l’île, il fait tout gris et n’ayant pas nos maillots ni nos masque et tuba ( CF annecdote sur le vol en avion pour venir), nous sommes allés rencontrer les animaux terrestres: tortues géantes des galapagos, iguanes, lézards…

Iguanes marins

A Santa Cruz, il y a un centre de protection et de reproduction des tortues terrestres endémiques des Galapagos. Les oeufs et bébés tortues étant menacés par les animaux  introduits par l’homme (Chiens, Chèvres, rats, vaches..), le centre les protège quelques années, le temps qu’elles soient assez grosses pour être relachées dans la nature.

bébés tortues

Les grandes cousines de Caroline

Tortue au bord de la route, c’est normal ici!

C’est lourd une carapace!

Vous voulez nager avec les tortues terrestre? l’eau est bien « chaude » si vous voyez ce que je veux dire…

Nous nous sommes aussi promenés dans la réserve « El Chato » dans le centre de l’île où l’on peut observer les grosses tortues brouter au milieu des champs et des vaches! Pour le coup on peut vraiment s’approcher très près!

 

Nous nous faisons plaisir en achetant des queues de langoustes que nous dégustons dans notre appartement, merci Chef Nicolas qui nous les a préparé avec saveur!

Apero foie gras, merci les parents

Langoustes

Cindy et Marielle sur le sable blanc de Tortuga Bay

Mercredi 20 septembre, nous allons enfin pouvoir nous baigner! Nous allons à pied à Tortuga bay, une jolie plage de sable blanc avec des vagues mais où le courant est trop fort pour pouvoir s’y baigner. Nous faisons la connaissance d’une colonie d’Iguanes qui bronze sur le sable au milieu du chemin! Pas farouches du tout mais ils crachent pour montrer qu’ils n’aiment pas qu’on s’approche trop près! Ce sont des animaux étranges, sorte de petits dragons assez vilains en fait!

face à face

Nous nous baignons dans une baie protégée par la mangrove juste à côté. Il ne fait pas très chaud en cette saison, un peu nuageux (25degrès et l’eau à environ 19degrés) . Nous sommes assez déçus car l’eau est très trouble, nous se voyons même pas nos pieds. Nous nous rapprochons de la mangrove et nous voyons passer… un aileron!!! quoi? toi aussi tu l’as vu? c’est… un gros poisson? une tortue? un requin?? nous approchons plus et là, à moins d’un mètre de nous un requin à pointes blanches! puis 2, puis 3 , puis une quinzaine au final ! Ils ne sont pas du tout agressifs, nous frôlent les jambes et nous touchons même avec les mains ceux qui dorment à nos pieds. On pensait venir voir des tortues, et on tombe sur des requins!

Bizarre la branche, Euh… un .. aileron???!!!

requin à pointe blanche – ils ont un petit point blanc visible sur l’aileron et au bord de la queue

pointe blanche

Pas très rassurée au milieu des requins

En rentrant par tortuga bay, nous voyons enfin des tortues jouant dans les vagues! Nous ne résistons pas à l’envie d’aller nager avec elles mais restons près du bord car il y a un fort courant.

c’est mieux de nager avec les tortues marines! elles sont énormes celles là!

et elles nagent vite, difficile de les rattraper

Elles s’ amusent dans les grosses vagues

Au final, nous avons passé une chouette journée et pris de gros coup de soleil sur les cuisses avec ces nuages trompeurs!

Pour notre 3ème journée sur Santa Cruz, nous prenons un taxi boat pour nous rendre à Las Grietas, un canyon rempli à moitié d’eau douce et lorsque la marée monte, d’eau salée. Nous empruntons un chemin sympa:

Cactus impressionnants

Avant d’aller dans les Grietas, Nicolas qui a envie d’aventure nous emmène à travers la mangrove pour rejoindre une crique. Et bien, je ne sais pas si vous avez déjà traversé une mangrove, mais c’est un peu comme un jeu de mikado géant dans lequel il faut se contorsionner pour passer à travers! Le genre d’endroit où tu te demande vraiment ce que tu fais là! mais bon, après une grosse rigolade, nous arrivons enfin au bord de l’eau… trouble… sans poisson, bref… « tout ça pour ça! ». La marée étant entrain de remonter doucement, nous devons retraverser la mangrove avant de rester coincés! Et c’est reparti pour la traversée, avec au menu contorsion, griffures sur les cuisses pleines de coups de soleil, et cheveux accrochés dans les branches, je suis contente d’en sortir!

Cindy (et Marielle) dans la mangrove

Aie Aie les griffures mais enfin sorties de là!

Las grietas

Nous rejoignons le chemin bien propre pour nous baigner dans las grietas. L’eau y est limpide, des rayons de soleil éclairent le fond, de gros poissons de toutes les couleurs autour de nous, c’est magnifique! par contre elle est bien plus fraiche!

Cindy dans Las Griestas

Cindy Marielle Nicolas

Murène dans las grietas!

Pas si petite en fait…

Notre séjour à Santa Cruz s’achève autour d’un bon repas avec steak de thon acheté au marché.

 

  • ISABELA

Vendredi 22, après une traversée en bâteau mémorable ( cf chapitre « annecdotes » plus bas), nous passons une grande partie de la journée dans un lit à attendre que la terre ferme ne tangue plus. En fin d’après-midi, nous décidons quand même d’aller voir le centre de reproduction de tortue, un peu comme le centre Darwin à Santa Cruz. Nous apprécions le calme de ce village. Les rues sont en terre, peu de voitures, les gens sont calmes et une belle plage borde le centre ville. De jolies passerelles en bois nous conduisent jusqu’au centre de procréation, surplombant la mangrove et des étangs peuplés de flamands roses.

Rassurez-vous, cette tortue geante n’a pas ete ecrasee par un camion, c’est une espece a carapace plate et un vieux male de 150 ans un peu fatigue

Samedi, nous nous réveillons en pleine forme, très tôt grace au coq du voisin, près à découvrir les fonds marins. Nous partons à la Concha, une crique accessible à pied, à l’eau claire et occupée par des otaries qui se prélassent sur la passerelle en bois. Nous passons une bonne heure dans l’eau à observer poissons et iguanes nageurs, une otarie me fonce dessus et cherche à jouer, étonnant!

Après un repas noix de coco et salade maison, nous profitons de la plage de sable du centre. Nicolas loue un surf et nous fait une belle démo! (PS de Nico: J’aurai besoin d’entrainement avant la Nouvelle Zelande!) Ayant un peu froid, Cindy et Marielle se contentent de l’encourager depuis la plage.

Dimanche, nous sommes prêts pour la seule excursion payante que nous faisons du séjour: Nous partons pour Los tuneles:

Après 1heure de bâteau le long de la côte Sud-Ouest d’Isabela, nous apercevons des vagues qui se cassent assez loin de la côte. En se rapprochant, nous nous rendons compte qu’une barrière de lave solidifiée protège un très beau lagon d’eaux calmes. Nous accedons en bâteau dans ce lagon et circulant dans un labyrinthe de lave, arches volcaniques, pont solidifié, sur lesquels se prélassent des otaries. Dans l’eau claire, des dizaines de tortues et beaux poissons nous émerveillent.

Nous débarquons sur ces rochers et marchons quelques mètres pour nous rapprocher des fous à pattes bleues, de très beaux oiseaux qui sifflent (un peu comme un bruit de flute de pan) et déploient leurs ailes devant nous. Encore une belle rencontre!

Nous changeons ensuite de lagon, pour plonger avec masque et tuba cette fois, et là encore, nous avons la chance de croiser hippocampes, requins à pointes blanches, tortues géantes, raie, poissons multicolores… 1 bonne heure dans l’eau à nous régaler! Par contre, malgrès les combinaisons, nous avons froid dans l’eau et sommes contents de remonter sur le bâteau où un thé chaud et des sandwiches nous attendent.

Il faut avoir l’oeil

Je n’avait malheureusement plus mon appareil photo (voir annecdotes) donc je n’ai que ces photos. Certains requins etaient impressionnants et si proches!!!

La dernière journée sur Isabela est assez brumeuse, de fines bruines s’enchainent mais nous partons tout le même faire une jolie balade le long de la côte jusqu’à un mirador.

  • SAN CRISTOBAL

Depuis Isabela, nous enchainons un premier speed boat Isabela-Santa Cruz puis un deuxième entre Santa Cruz-San Cristobal. Cette fois, nous avons pris nos précaution: nous avons avalé un cachet anti mal de mer et avons insistè pour nous assoir en haut, derrière le pilote. Et tout s’est bien passé!

L’heure de la sieste

San Cristobal est la 3ème et dernière île que nous visitons. Nous sommes accueillis par des otaries et lions de mer sur la passerelles, puis nous découvrons qu’ils sont de véritables habitants de l’île! En plus des plages du centre ville qui paraissent être leur propriété, on les retrouve sur les trottoirs, dans la rue, sur les bancs publics, sur les jeux pour enfants!

Sur la plage, les rois de la sieste et du bronzage ce sont bien eux! Et oui Bibi, il y a plus fort que toi 😉

Rassurez-vous, c’est une gentille Otarie

Nous decouvrons Tijeretas, une superbe crique avec des tortues, des lions de mer et des poissons:

Nous nous sommes regales aussi a la plage Loberia, pleine de Tortues de mer et d’Otaries et Lions de mer bien entendu. Ici les animaux semblent si paisibles et on nage avec eux tranquillement sans les deranger et sans qu’ils se derangent!

Attention Papa sort de l’eau

On aura tres bien mange sur ces iles:

Plat typique, poisson sauce cacahuete

  • ANNECDOTES

– Nous avons failli ne pas monter dans l’avion pour les Galapagos ce lundi 17 septembre: Car la compagnie avait vendu plus de billets que de place dans l’avion, les boulets… Nous étions donc une dizaine de personnes à attendre pour l’enregistrement pour les 5 places restantes. Et avec un peu de culot et surtout en discutant en espagnol avec les hotesses qui avaient l’air bien embétées, nous avons réussi à monter dans l’avion, devant un groupe d’anglaise et d’américaines qui ne comprennaient pas un mot d’espagnol, nous étions fiers! Par contre à l’arrivée à Baltra… pas de bagages! vu l’organisation de la compagnie, nous ne sommes pas étonnés! Les bagages sont finalement arrivés… 31 heures après!

-Traversée de 2h30 en speed boat (bâteau rapide de 20 places environ) entre Santa Cruz et Isabela mémorable! au début, gros fou rire avec la quinzaine de passagers à bord car de grosses vagues nous remuaient dans tous les sens, puis après qu’une première ait lancé les festivités en éclaboussant tout le monde de vomi, chacun s’est mis à vomir à tour de rôle! même avec les yeux fermés, entre les odeurs et les bruitages, impossible de résister! Seul Nicolas a tenu bon!

-Les belles photos sous-marines ont ete prises avec l’appareil etanche de Nicolas, jusqu’a ce que ce dernier prenne l’eau apres etre alle un peu plus profond photographier la Murene. Nous avons loue une go pro pour le dernier jour a San Cristobal

-Cet article a ete en partie ecrit avec un clavier sans accents, vous nous excuserez!

  • Hébergements et budget pour les autres voyageurs

Nous avons payé nos billets d’avion 400dollars / personne A/R (Guayaquil-Baltra). Nous avons croise des touristes  qui ont achete leurs billets au dernier moment  un peu moins cher.

Pour rentrer aux Galapagos, il y a une taxe de 20 dollars à payer à l’aéroport de Guayaquil, puis une taxe de 100 dollars à l’arrivée sur l’île, soit 120dollars / personne juste pour l’entrée.

Etant en basse saison, nous avons pu avoir des prix assez bas pour de bons hotels. Nous avons payé 15 dollars / personne / nuit dans tous les hotels. Mais même en négociant, nous n’avons pas réussi à descendre + bas (on pense qu’ils se sont arrangés pour les prix)

Sur Santa Cruz: Hotel Galapagos Dove, belle chambre avec salle de bain privative (bonne douche chaude) et cuisine et frigo dans la chambre.

Sur Isabela: Hotel Posada del Caminante avec salle de bain privative (super douche très chaude avec bon débit) et cuisine commune avec hamacs pour se reposer.

Sur San Cristobal: Grand Hotel Paraiso Insular, belle chambre avec salle de bain privative (douche électrique chaude) et belle cuisine commune.

Le Bâteau Speed boat entre les îles est de 30 dollars/personne chaque trajet

Pour manger, il y a bien sur les restaurants touristiques un peu cher, mais on peu trouver facilement des menus almerzo ou cena pour moins de 6dollars/personnes. Il y a aussi des marchés sur les 3 îles qui permettent d’acheter fruits et légumes (et même bons poissons!) pour des prix corrects.

Les tours organisés sont tous à environ 90-120 dollars par personne, nous n’en n’avons fait qu’un durant le séjour (Los Tuneles à Isabela qui vaut vraiment le coup) mais il y a plein de choses à faire gratuitement.

Bilan pour notre séjour de 12 nuits et 12 jours pleins aux galapagos (vols+taxe +tout compris): 964 euros/pers soit environ 1130 dollars/pers. Un tres gros budget pour notre grand voyage, puisque durant nos 7 premiers mois de voyage (oui deja) nous avions une moyenne tres raisonnable de 770 euros/pers/mois, mais ca vallait la peine!!!

Photos bonus

Vidéo bonus encliquant sur le lien:

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10155945905204941&id=667764940

 

Précédent

Huaraz puis Trujillo, derniers jours au Pérou

Suivant

Une semaine au centre de l’Equateur


Warning: Use of undefined constant comment - assumed 'comment' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/21/d473947833/htdocs/clickandbuilds/mariellenicolas/wp-content/themes/lovecraft/comments.php on line 15
4
Warning: Use of undefined constant comment - assumed 'comment' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/21/d473947833/htdocs/clickandbuilds/mariellenicolas/wp-content/themes/lovecraft/comments.php on line 16
Commentaires

  1. Anonyme

    Coucou les aventuriers
    Que de belles rencontres animalières !!!
    On vous envie…
    Les paysages sont moins enchanteurs qu’en altitude.
    Après les requins, à vous anacondas et caïmans en amazonie, mais à regarder de loin!
    On vous embrasse
    Cathy Gérard

  2. Cindy

    Que c’est bon de revoir vos visages, tous ces animaux, et de lire votre article …après une première journée de boulot!! Hâte de découvrir vos notes et vos photos sur Chugchilan, Quilotoa, Quito…et surtout l’Amazonie! Plein de bisous

  3. Anonyme

    Coucou. Merci pour ces belles photos, ainsi nous profitons de votre voyage ! .
    La rencontre de toutes ces bébêtes doit être captivante ! profitez en bien .
    Bises Papy Mau ,Manou

  4. J’adore l’oiseau à pattes bleues !

    Didier

Les commentaires sont fermés

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén